Le Syndicat Mixte d'Etudes et de Travaux de l'Astien La nappe astienne L'exploitation de la nappe astienne Espace Junior
Introduction || Contrat de nappe 1997-2002 || Contrat de nappe 2004-2008 || Programme d'actions 2010-2011|| programme de mesures DCE
 

Le bilan des opérations du contrat de nappe 2004-2008

Bilan des opérations

La majorité des opérations inscrites au contrat de nappe 2004-2008 ont été conduites jusqu'à leur terme, répondant ainsi aux principaux objectifs du projet, centrés sur la mise en place d'une véritable gestion concertée de la ressource. Si l'élaboration du SAGE, initiée en 2007, n'était encore en 2010, que dans sa phase préliminaire, l'ensemble des études programmées ont été finalisées, apportant une base d'information essentielle aux travaux de la Commission Locale de l'Eau installée en 2009.

Les actions opérationnelles du contrat ont permis de suivre et de maintenir la ressource dans un état quantitatif et qualitatif satisfaisant malgré les pressions croissantes liées, notamment, à l'accroissement des besoins en eau sur le littoral et aux conditions de sécheresse récurrentes.

Un bilan des opérations a été dressé à l'issue du contrat, assorti d'une évaluation de la procédure, l'ensemble ayant fait l'objet d'une synthèse présentée, le 8 juillet 2011, au comité de Bassin, à Lyon.

Le bilan a été décliné en deux parties :

  • un bilan technico-financier des opérations,
  • un diagnostic thématique sur la ressource.

90 % des dépenses prévisionnelles ont été réalisées. Les moyens en personnel ont du être renforcées en cours de contrat pour augmenter l'efficience de l'équipe syndicale chargée de mener à bien l'ensemble des actions.

Capteur numérique  - réseau piézométrique

Parmi les actions à poursuivre pour préserver la qualité de l'eau de la nappe astienne:

  • les travaux sur forages défectueux (ci-contre une tête de forage réhabilitée par le syndicat) ,
  • la maîtrise des activités sur les zones de vulnérabilité définies sur la nappe (zone d'affleurement des sables étendues) .

 

 

Le diagnostic thématique a souligné, malgré les efforts consentis, une fragilité persistante de la ressource qui nécessite toujours une mobilisation forte et permanente des acteurs pour surveiller et préserver la nappe.

L'équilibre quantitatif reste ainsi précaire mais les jalons d'une gestion intégrée de la ressource ont nénamoins été posés avec les démarches de concertation initiées dans le acdre du SAGE, favorisées par l'évolution du contexte réglementaire imposant maîtrise des prélèvements et partage de la ressource (nappe astienne classée en Zone de Répartition des Eaux en 2010).

Le bilan du second contrat de nappe reste de ce fait très positif avec des efforts à poursuivre pour atteindre le bon état quantitatif qui passeront notamment par la maîtrise des consommations.

Actualités

Sensibiliser aux problèmes de l'eau