Le Syndicat Mixte d'Etudes et de Travaux de l'Astien La nappe astienne L'avancement du SAGE pour la nappe Astienne L'exploitation de la nappe astienne Espace Junior
Accueil || Mot du Président || Les missions du SMETA || Historique || Composition || Partenaires
 

Le mot du président du SMETA

 

 

Le Plan de Gestion de la Ressource en Eau (PGRE), validé par la Commission Locale de l’Eau en septembre 2017, et  le Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE), approuvé par les préfets de l’Hérault et de l’Aude le 17 août 2018, définissent désormais, pour les 10 prochaines années, notre feuille de route pour préserver durablement la ressource de la nappe astienne et pérenniser ainsi ses usages.

 

Première échéance : résorber les déficits en 2021. Le chantier des économies d’eau, engagé depuis plusieurs années sur les territoires communaux à travers l’adhésion des communes à la charte « je ne gaspille pas l’eau » s’élargit à l’ensemble des usagers de la nappe astienne. Dans le cadre de la révision de leur autorisation de prélèvement engagée par les services de l’État, tous sont invités à rationaliser leurs usages et à étudier si possible, le recours à une solution alternative au prélèvement dans l’aquifère. S’ouvre, alors, un second chantier, celui de la substitution, envisagée sur les secteurs les plus en déficits, à grandes échelles.

En effet, au fil des années de concertation avec les acteurs locaux, des solutions d’amenée de nouvelles ressources sur le périmètre astien ont été étudiées pour réduire durablement les pressions exercées sur la nappe mais aussi répondre aux nouveaux besoins que génèrent le développement urbain et les activités économiques.

Ainsi, en 2021, toutes les communes prélevant dans la nappe devraient bénéficier d’une seconde ressource via une interconnexion avec les réseaux alimentés par les nappes alluviales de l’Orb et de l’Hérault. La sollicitation de ces nouvelles ressources se fera bien sûr dans le respect de leur équilibre, les structures de gestion y veilleront.


Pour ce qui concerne les prélèvements agricoles, en nette augmentation ces dernières années, deux pôles de substitution de prélèvement sont à l’étude : Sur la commune de Servian, avec le projet Aqua Domitia dont la mise en eau est programmée en 2021, sur la commune de Vendres avec une extension du réseau BRL dont la faisabilité est en cours d’évaluation. Notre Syndicat assure la maîtrise d’ouvrage de cette étude phare du PGRE.


Si l’élaboration des documents de planification nous a mobilisés pendant de longues années, c’est bien aujourd’hui  dans la phase opérationnelle que le SMETA s’engage pleinement, en coordonnant les actions programmées en faveur de la préservation de la ressource à l’échelle du périmètre. Un tableau de bord sera établi prochainement pour suivre la mise en œuvre du SAGE et ses effets sur la ressource. Nous ne manquerons pas de vous en informer.


Bernard AURIOL

Président du SMETA

 

 

Actualités

Plage de l'Hérault