Le Syndicat Mixte d'Etudes et de Travaux de l'Astien La nappe Astienne L'avancement du SAGE pour la nappe Astienne L'exploitation de la nappe astienne Espace Junior
Présentation || Caractéristiques physiques || Qualité de l'eau || Les usages || Problématique et enjeux || Infos cartographiques
 

Les usages de la nappe astienne

Le milieu socio-économique du secteur dans lequel s'inscrit la nappe astienne est caractérisé par deux pôles urbains périphériques (Béziers et Sète), une ceinture littorale à vocation touristique, une zone médiane évoluant entre les deux pôles d'activités différenciés que sont l'agriculture séculaire et une urbanisation récente liée à la proximité de la ville de Béziers, une partie nord occupée par des communes rurales à tradition agricole. L'activité industrielle est globalement peu représentée.

Les besoins en eau, tous usages confondus, sont assurés par les nappes alluviales superficielles (nappe alluviale de l'Orb à l'Ouest, nappe alluviale de l'Hérault à l'Est), le réseau de la Campagnie du Bas-Rhône et la nappe astienne dont les prélèvements couvrent à peu près 20 % des besoins ene au, soit près de 5 millions de m3.

Répartition quantitative des prélèvements par usage

En 2009, l'inventaire des forages et des usages a été réactualisé portant à plus de 800 le nombre de forages captant la nappe astienne. Au droit des captages encore en exploitation, plus de 80% des volumes pompés sont destinés à l'alimentation en eau potable.

Bilan des prélèvements effectués sur la nappe astienne

Bilan des prélèvements effectués sur la nappe astienne

Glabalement, ce sont près de 5 millions de m3 qui sont prélevés chaque année dans la nappe astienne. Plus de la moitié de ces prélèvements sont effectués au cours de l'été pour satisfaire les besoins en eau générés notamment par l'activité touristique.

Evolution des prélèvements dans le temps (en million de m3 par an)

Actualités

Forage astien